[./plan_du_site.html]
[./je_nettoie_mon_corps_interieurement.html]
[./info_relaxation_page1.html]
[./reflexions_page1.html]
[./info_sante_page1.html]
[./spa_sante.html]
[./bulletin_informations.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Science knows that music can harm or help you.

The Journal of the American Medical Association recently published a study where fifty male surgeons, aged 31 to 61 worked while listening to calming, beautiful music. The result: the surgeons had lower blood pressure, a slower heart rate and performed mental tasks more accurately and more quickly.

However, rock music tells a different story. At Louisiana State University researchers found that listening to hard- driving rock music increased the heart rates as well as lowered the quality of physical workouts in a group of 24 young adults. When calming music was played, their heart rates lowered which allowed for longer training sessions.

Another study on the effects of rock music at Temple University found that students who listened to music by Jimi Hendrix, the Rolling Stones, Led Zeppelin and other similar bands had an increased heart rate, breathed faster and showed reduced skin resistance to stimuli compared to those who did not.

At the University of Washington, researchers tested three large groups of people in their work environments and found that those who listened to calming, high frequency music increased productivity by 21.3 percent. However, the people listening to a popular commercial radio station only improved by 2.4 percent, and those working in silence decreased their performance by 8.3 percent.
AT&T and DuPont have cut training time in half with similar music programs. And Equitable Life Insurance increased output of transcribers by 17 percent after introducing nourishing music to the office for a six-week period.

At Kingston University in Ontario, Canada, patients who were about to undergo very painful operations were exposed to only 15 minutes of calming music. The result: they required only 50 percent of recommended doses of anesthetic drugs and sedatives.

Dernière mse à jour de la page le 9 septembre 2007

Les scientifiques croient de nos jours que l'écoute et l'expression musicale sont aussi indispensables à l'homme que la parole. Que la musique, bien au-delà du phénomène culturel, est l'expression d'un besoin physiologique et psychologique.

En musicothérapie, la musique peut stimuler l'énergie créative, aider à développer la concentration et la mémoire, et même faire surgir des émotions parfois oubliées ou profondément enfouies.

La musique adoucit les mœurs, dit-on, que ce soit en jouant d'un instrument, en chantonnant, en écoutant sa musique favorite ou en tapant du pied et des mains. S'entourer de musique est certes un puissant remède contre la déprime, à la condition de ne pas jouer la carte de la mélancolie, bien sûr.
(Journal de Montréal, 11 novembre 2006)

Info musicothérapie
Sommaire de la page

La musique influence la respiration et le rythme cardique

Music can help or harm you - October 28th 2006
Relaxation
SANTÉ
MC
La musique influence la respiration et le rythme cardiaque
PsychoMédia - Publié le 03 octobre 2005

Le rythme plutôt que le style déterminerait l'effet de la musique sur la respiration et le système cardiaque. "La musique lente ferait respirer plus profondément, diminuant ainsi la pression artérielle et le rythme des battements cardiaques, tandis que les tempos rapides ont des effets opposés sur le système cardiovasculaire. C’est ce qui ressort d’une étude anglaise qui vient d’être publiée dans le journal Heart.

Le Dr Peter Sleight et ses collègues du département de médecine cardiovasculaire de l’université d’Oxford (Angleterre) ont étudié les réponses physiologiques (pression artérielle, battements cardiaques, respiration) de 12 volontaires musiciens et de 12 volontaires non musiciens à l’écoute de différents morceaux de musique.

Les sélections musicales étaient composées de raga (musique classique indienne), de la neuvième symphonie de Beethoven (musique classique lente), de rap (Red Hot Chili Peppers), d’un morceau de Vivaldi (musique classique rapide), de techno et d’une pièce d’Anton Webern (musique dodécaphonique lente).

(...) Ces effets de la musique sur le système cardiovasculaire étaient plus importants chez les musiciens que chez les profanes. De plus, ils étaient indépendants des goûts musicaux de chacun."

Selon un des auteurs, cette étude est la première qui montre que la respiration peut être régulée de manière inconsciente par la musique.

Les chercheurs espèrent que la musique peut devenir un outil plus utilisé pour prévenir et traiter les maladies cardiovasculaires, ainsi que pour améliorer notre état émotionnel qui contribue au bien-être général.

Source: bienetre.nouvelobs.com