[#ANCHOR_Txt9]
[#ANCHOR_Txt5]
[#ANCHOR_Text1]
[./reflexions_page1.html]
[./reflexions_page2.html]
[./reflections_page1.html]
[mailto:info@relaxationsante.com]
[./info_relaxation_page1.html]
[./info_relaxation_english_page1.html]
[./reflections_page1.html]
[./info_sante_page1.html]
[./autres_sites_interessants.html]
[./info_health_page1.html]
[./qui_suis_je.html]
[./mes_reflexions_page1.html]
[./plan_du_site.html]
[./je_nettoie_mon_corps_interieurement.html]
[./spa_sante.html]
[./conference.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Honorez les difficultés…
Elles sont là pour nous équilibrer



Et si l'adversité n'était en fait qu'une occasion créée de toute pièce par votre Étincelle divine pour vous permettre de découvrir votre potentiel intérieur illimité ? Et si tous ces problèmes présents dans votre vie n'étaient pas la cause des déséquilibres que vous connaissez, mais bien le résultat de vos propres négligences envers vous-même ? Vous serait-il possible alors de les considérer comme des cadeaux amenés à votre conscience par votre propre Sagesse intérieure ? - Bianca Gaïa.

Tous les humains traversent à un moment ou à un autre des périodes difficiles. La maladie, l'échec, un accident, un sentiment de rejet ou d'abandon, une trahison, etc., sont autant de situations qui vous entraînent au cours de votre dualité intérieure. Que devez-vous faire alors ? Résister ? Combattre ? Depuis de nombreuses générations, on vous a enseigné à vous opposer à tout ce qui vient bouleverser votre routine quotidienne. Tout changement, toute adversité se voit accueillie comme un " malheur " qu'il vous faut absolument éliminer au plus vite de votre vie avant que cela ne perturbe votre équilibre de manière prolongée.

Et si le manque d'équilibre ÉTAIT, en fait, la cause première, antérieure à cette perturbation ? De façon générale, vous croyez que vous vous sentez bien dans la plupart des sphères de votre vie. Il vous semble que vous êtes en santé, que ça va bien à votre travail, qu'à la maison, dans votre couple et dans votre famille, il n'y a aucun conflit apparent. Et pourtant, une bonne journée, une " tuile " vous tombe sur la tête : vous perdez votre emploi, votre mère tombe malade, votre conjoint vous quitte ou un problème majeur se présente. Vous pouvez, bien entendu, vous demander : " Qu'ai-je fait au ciel pour qu'on me fasse subir une telle épreuve ? " Qu'il soit petit ou grand, tout imprévu prend rapidement des allures de catastrophe quand on se sent démuni ou impuissant. Que se passe-t-il alors ?

Différentes attitudes, dépendant du type de personnalité qui domine en vous, pourront être adoptées. Bien des gens seront d'abord en état de choc, tout simplement paralysés et incapables de réagir, allant même jusqu'à nier le problème : " Ce n'est rien, ce n'est pas grave, ça va sûrement passer tout seul. " D'autres réagiront avec colère : " Ce n'est pas vrai ! Ça ne peut pas m'arriver à moi ! C'est impossible ! " Certains seront, du coup, accablés de tristesse : " Mon Dieu ! Comme ça fait mal ! J'ai le coeur en miette ! Je ne m'en sortirai jamais ! " Plus rare seront ceux qui chercheront immédiatement des solutions sans se laisser perturber émotionnellement : " Bon, de quelle solution je dispose ? Quelles sont les ressources disponibles ? Qui pourrait m'aider là-dedans ? "

La plupart du temps, ces quatre états d'âme, que certains spécialistes ont appelés " les étapes de l'acceptation ", vont se manifester tour à tour en boucle jusqu'à la résolution complète du problème. Et s'il y avait une autre voie, qu'il était possible de faire un autre choix ? Vous ne pouvez peut-être pas empêcher votre personnalité de réagir irrationnellement, mais consciemment, peut-être vous pouvez détourner votre attention sur autre chose que l'événement en cause ? Car, vous le savez sans doute, le premier réflexe de l'être humain, c'est de paniquer. Cela remonte aux temps préhistoriques, lorsque les hommes des cavernes craignaient pour leur vie chaque fois qu'ils voyaient ou entendaient une bête sauvage s'approcher. Le même phénomène se produit encore aujourd'hui. Dès que survient un événement stressant, le coeur se met à battre la chamade, la respiration s'accélère, une tension s'installe dans tout votre corps, comme si votre propre vie était en péril ! Vous avez le choix : vous pouvez laisser l'anxiété vous gagner ou vous rassurer en quelques secondes en vous demandant tout simplement : " Vais-je en mourir ? "

Pensez-y un instant : combien de situations chaque jour sèment le tourment en vous alors qu'elles ne sont que des " crises passagères ", souvent inoffensives ? La plupart du temps, il n'y a pas de quoi s'alarmer. Aucune expérience n'est en soi mauvaise. Pourquoi ne pas attendre, avant de s'énerver, de voir si c'est vraiment aussi grave que vous le pensez ? Relativisez et dédramatisez par l'humour : " Vais- je en mourir ? " Prenez le temps de respirez profondément et de laisser l'angoisse s'envoler. Cela vous aidera non seulement à garder la tête froide, mais à contacter la partie de vous qui " SAIT " pourquoi cette mésaventure survient à ce moment précis dans votre vie. Et si cette situation de crise n'était qu'un élément " déclencheur ", une invitation à aller au-dedans de vous-même pour y découvrir des richesses insoupçonnées ? Vous êtes-vous déjà demandé si la souffrance ressentie n'était pas déjà présente en vous AVANT qu'apparaisse l'événement perturbateur ? Peut-être, enfoui très profondément dans votre inconscient, y avait-il déjà un germe d'inquiétude, de peur ou de tourment à propos d'autres événements semblables qui auraient laissé des blessures, cicatrisées ou non, en vous-même.

Il ne s'agit pas d'aller revivre votre enfance ou tous les malheurs de votre existence ! Mais seulement de tenter de vous rappeler : " Ai-je déjà ressenti ce trouble en moi cette peine, cette colère, cette impuissance, cette culpabilité ou autre ? " Les racines du malaise se trouvent en vous, dans vos frustrations inavouées et dans vos insatisfactions sublimées, du présent comme du passé. Il y a un vieil adage qui dit que : " Tout ce qui ne s'exprime pas s'imprime. " Demandez-vous : " Quelle émotion ai-je dû refouler ? Quel élan du coeur ai-je ravalé, de peur de ne pas être accueilli ? " La pression que vous vous êtes mis, à un moment ou à un autre, a créé une impression désagréable en dedans de vous. Vous avez tenté en vain la compression de ces sentiments négatifs, voire même leur suppression, mais cela n'a fait qu'exercer une pression intérieure plus grande encore, pouvant mener jusqu'à la dépression (intérieure) ou l'oppression (extérieure) que vous connaissez aujourd'hui. C'est pourquoi rien ne sert de vous attarder sur cet élément déclencheur, qu'il soit intérieur (malaise, maladie, remise en question) ou extérieur (problème, conflit ou catastrophes de tout acabit), mais plutôt sur l'expression, l'extériorisation de ce qui est resté caché et sublimé en vous. La libération, la guérison et les solutions les plus propices ne résident pas dans la " résolution " du problème, mais bien dans la compréhension de sa raison d'être. Il n'est apparu que pour rétablir l'équilibre défaillant en vous-même.

Vous croyez être limité, faible ou impuissant ? Il va de soi que vous allez rencontrer des personnes qui vous paraîtront puissantes et fortes, ayant accès à d'innombrables ressources extérieures. Vous ne vous croyez pas à la hauteur de la situation ? Des " âmes charitables " accepteront de vous " confronter " et de vous " abaisser " afin que vous puissiez découvrir que vous avez tout en dedans de vous-même pour surmonter n'importe quel obstacle qui se dresse sur votre route. Dans la grande danse de la vie, chaque personne que vous côtoyez au coeur de votre drame humain, c'est VOUS-MÊME qui l'avez engagé pour jouer ce rôle précis afin de vous aider à transmuter les " programmations " et les " aliénations " existentielles que vous entretenez, inconsciemment ou non, en vous-même. Il n'y a rien qui ne soit laissé au hasard.

Quel que soit le contexte, votre Sagesse intérieure ne fait que vous inviter à considérer l'absurdité de vos pensées " autodestructrices " en vous proposant des " défis " à la mesure de vos capacités inexploitées jusqu'à maintenant. Peu importe la difficulté présente dans votre vie, dites-vous que ce n'est là qu'une vaste " mise en scène " de votre Moi Divin pour que vous puissiez transcender les illusions tridimensionnelles dans lesquelles vous vous êtes emprisonné !

Tout excès attire l'excès. Les extrêmes attirent les extrêmes. Ce à quoi on résiste, persiste. Tout aspect de vous que vous négligez, dénigrez, dévalorisez ou supprimez se devra d'être, à un moment ou à un autre, extériorisé et exprimé pour votre plus grande libération. Vous êtes donc invité à HONORER l'événement, la situation, la crise, de même que celui ou celle qui déclenchera cette " obligation " à rétablir l'ÉQUILIBRE dans toutes les sphères de votre vie. Peu importe le déclencheur, il n'est que l'EXPRESSION, le MIROIR (parfait ou déformant) de l'image que vous entretenez de vous-même.

Il vous suffit de comprendre que cette situation est présente dans votre vie pour vous inviter à reconnaître QUI VOUS ÊTES VRAIMENT, pour que toute la lourdeur et l'impuissance que vous pouviez ressentir s'évanouissent dans l'instant. Il vous suffit de viser l'équilibre plutôt que les excès, dans chaque domaine de votre vie, pour que la paix s'installe en vous de manière permanente. Il vous suffit de REMERCIER votre Sagesse Intérieure et de vous engager à vous mettre à son écoute à chaque instant de votre vie en lâchant le contrôle sur les événements extérieurs [Note de LSP : Je mettrais un bémol en précisant qu'il s'agit du contrôle de l'ego humain qui est très limité dans sa perception et sa compréhension des événements], pour que les miracles adviennent par multitudes dans votre vie. Y compris la totale GUÉRISON de toutes les blessures présentes et passées, inscrites dans votre corps et dans votre âme. Ne résistez plus, dites OUI aux difficultés qui se présentent et HONOREZ votre propre puissance intérieure multidimensionnelle qui SAIT comment les transcender.

Car, c'est dans l'adversité que VOUS avez choisie de contribuer à la transmutation planétaire, à travers vos propres cellules vivantes, dans tous les aspects de votre expérience humaine. C'est dans l'imprévu que vous êtes le plus " perméable " à l'Énergie de purification qui souhaite RAYONNER à travers vous. Donc, ne focalisez plus sur les résultats ou la résolution des problèmes, mais bien sur la meilleure partie de vous-même qui SAIT comment faire advenir le meilleur pour vous et pour tout ce qui vit ici-bas. Fusionnez à votre Essence Créatrice Illimitée et goûtez à la plénitude à chaque instant. Vous deviendrez ainsi un phare, un havre au cours de la tempête pour tous ceux qui croient encore au chaos dans leur vie !

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 5 juin 2005,disponible aussi sur www.intermonde.net/BiancaGaia.

Vous êtes invité à faire circuler ce message à condition d'en respecter l'intégralité, y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire de notre liste d'envoi, commander un channeling personnalisé ou tout simplement communiquer avec Diane : par téléphone (450) 752-0202 ou par courriel biancagaia@pandore.qc.ca


Note : À la demande de Diane, je respecte sa demande de retransmettre son texte intégralement. J'ai quelques réticences à publier ses coordonnées puisque
 je ne connais pas personnellement.

Lise Solange

_____________________________
Les 12 signes de votre éveil divin

Par Geoffrey Hoppe and Tobias   
      
1.      Douleurs dans tout le corps, surtout dans le cou, les épaules et le dos. Ceci est le résultat de changements intenses de votre AND au moment où la " semence Christique " s'éveille en vous. Cela passera.

2.      Sensation de peine profonde pour aucune raison apparente. Vous relâchez votre passé (cette vie-ci et les autres) et ceci cause la sensation de tristesse. C'est semblable à l'expérience de déménager d'une maison, où vous avez vécu pendant bien des années, à une nouvelle maison. Autant vous voulez déménager dans cette nouvelle demeure , autant il y a un sentiment de tristesse de laisser derrière vous les mémoires, l'énergie et les expériences de l'ancienne demeure. Cela passera aussi.

3.      Pleurer pour aucune raison apparente. Similaire au # 2 ci-dessus. Il est bon et sain de laisser les larmes couler. Ça aide à relâcher la vieille énergie intérieure. Cela passera aussi.

4.      Un changement soudain de travail ou de carrière. Un symptôme très commun! Au fur et à mesure que vous changez, les choses autour de vous changeront aussi. Ne vous inquiétez pas de trouver l'emploi ou la carrière parfaite tout de suite. Cela passera aussi. Vous êtes en transition et il se peut que vous fassiez plusieurs changements d'emploi avant que vous vous fixiez dans un qui soit à la mesure de votre passion.
 
5.      Retrait des relations familiales. Vous êtes connecté à votre famille biologique par le biais de votre vieux karma. Lorsque vous vous libérez du cycle karmique, les liens d'anciennes relations sont déliés. Il va vous sembler que votre famille et vos amis s'en vont à la dérive. Cela passera aussi. Après une période de temps, il est possible que vous développiez une nouvelle relation avec eux, si cela est approprié. Cependant, la relation sera fondé sur la nouvelle énergie, sans liens karmiques.

6.      Habitudes de sommeil inhabituelles. Il est probable que vous vous réveilliez la nuit entre 2 h et 4 h. Il y a beaucoup de travail qui se passe en vous et cela cause souvent le réveil pour vous laisser un moment de répit. Inutile de s'inquiéter. Si vous ne pouvez pas vous rendormir, levez-vous et faites quelque chose plutôt que de rester au lit et vous inquiéter à propos de choses humaines. Cela passera aussi.

7.      Rêves intenses. Ceux-ci peuvent inclure des rêves de guerre et de bataille, des rêves de poursuite et de montres. Vous relâchez littéralement la vieille énergie à l'intérieure de vous, et ces énergies du passé sont souvent symbolisées par des guerres, des courses pour s'échapper de " bonhommes sept heures ". Cela passera aussi.

8.      Désorientation physique. Vous vous sentirez parfois très déphasé, décentré (ungrounded). Vous serez " spatialement limité " (spatially challenged) par le sentiment que vous ne pouvez pas mettre deux pieds sur le sol ou que vous marchez entre deux mondes. Au moment où votre conscience transite dans la nouvelle énergie, votre corps reste parfois en arrière. Passez plus de temps dans la nature pour vous aider à absorber la nouvelle énergie en vous. Cela passera aussi.

9.      Augmentation du discours intérieur. Vous allez vous retrouver en train de vous parler à votre Moi plus souvent. Vous allez soudainement réaliser que vous avez bavardé avec vous-même pendant les 30 dernières minutes. Il y a un nouveau niveau de communication prenant place à l'intérieur de votre être, et vous n'êtes à expérimenter que la pointe de l'iceberg en termes de discours intérieur. Les conversations augmenteront et elles deviendront plus fluides, plus cohérentes et plus pénétrantes. Vous n'êtes pas en train de devenir fou; vous êtes seulement en train de vous d'entrer dans la nouvelle énergie.

10.      Sentiments de solitude, même en compagnie des autres. Il est possible que vous vous sentiez seul et destitué des autres. Il se peut que vous ressentiez le désir de fuir les groupes et les foules. En tant que personne éveillée, vous marchez sur un sentier sacré et solitaire. Autant les sentiments de solitude vous ont causé de l'anxiété, autant il est difficile de communiquer avec les autres à ce stade-ci. Les sentiments de solitude sont aussi associés au fait que vos " guides " ont quitté. Ils ont été avec vous au cours de tous vos voyages dans les vies antérieures. Il était temps qu'ils reculent pour que vous puissiez emplir votre espace de votre propre divinité. Cela passera aussi. Le vide intérieur sera rempli d'amour et d'énergie de votre propre conscience Christique.

11.      Perte de passion. Il est possible que vous vous sentiez totalement sans passion, avec peu ou aucun désir de faire quoi que ce soit. C'est correct. Cela fait partie du processus. Prenez ce temps pour ne rien faire. Ne vous battez pas contre vous-même parce que cela passera aussi. C'est semblable au rechargement d'un ordinateur. Vous aurez besoin d'un arrêt pour une brève période de temps afin de charger le nouveau programme sophistiqué, dans ce cas-ci, la nouvelle énergie de la semence Christique.
 
12.      Une attente profonde d'aller à la Maison. C'est peut-être la plus difficile et la plus stimulante des conditions. Il est possible que viviez un désir profond et irrésistible de quitter la planète et de retourner à la Maison. Ce n'est pas un sentiment suicidaire. Il n'est pas fondé sur la colère ou la frustration. Vous ne voulez pas en faire tout un plat ou vous causer un drame. Il y a une partie calme en vous qui veut aller à la Maison. La cause première est fort simple. Vous avez complété vos cycles karmiques. Vous avez complété votre contrat pour cette vie-ci. Vous êtes prêt à commencer une nouvelle vie pendant que vous êtes encore dans ce corps physique. Durant ce processus de transition, vous avez un souvenir intérieur de ce que qu'il en est d'être de l'autre côté. Êtes-vous prêt à vous engager dans une autre période de service ici sur la Terre ? Êtes-vous prêt à relever le défit d'avancer dans la Nouvelle Énergie ? Oui, en effet vous pourriez aller à la Maison tout de suite. Mais vous avez parcouru tout ce chemin, et bien des vies; il serait dommage de quitter avant la fin du film. De plus, l'Esprit a besoin de vous ici pour aider les autres à transiter dans la nouvelle énergie. Ils auront besoin de guide humain, juste comme vous, qui a entrepris le passage de la vieille énergie à la nouvelle. Le sentier dans lequel vous marchez dans le moment pourvoit les expériences qui vous permettent de devenir un Enseignant du Nouvel Humain Divin. Aussi solitaire et sombre que votre voyage puisse être de temps en temps, souvenez-vous que vous n'êtes jamais seul.

Copyright 2001 par Geoffrey Hoppe, Golden, CO. Préparé en collaboration avec Tobias de Crimson Circle. Veuillez diffuser librement dans un but non- commercial.
Source URL : http://crimsoncircle.com/awakeningsigns.htm

Dernière mise à jour de cette page le 8 janvier 2008
Sommaire page 3

Honorez les difficultés (18 juin 2005)
Les 12 signes de votre éveil divin (1er juillet 2005)
Le jour où je me suis aimé pour vrai (6 janvier 2008)




Sommaire de la page 1
Esprit clair (15 avril 2004)
Devenir un grand chef (15 avril 2004)
Nos amis les animaux ( 16 juin 2004)
La maladie du bonheur (17 avril 2005)

Sommaire page 2
Logiciel AMOUR
J'ai appris (14 janvier 2005)
Des choix à faire (31 décembre 2004)



Textes en anglais
Become a great leader (April 15th 2004)
Réflexions page 3
Relaxation
SANTÉ MC
Le jour où je me suis aimé pour vrai


Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et, alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle, n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation, ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment.
Aujourd’hu, je sais que ça s’appelle Respect.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Amour Propre.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grand plans , j’ai abandonné les méga-projets du futur. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, quand ça me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison et me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui,  j’ai découvert l' Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.  Aujourd’hui, je vis au  présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir ,mais si je la mets au service de mon coeur, elle devient un allié très précieux.
Tout ceci est Savoir vivre !

Auteur inconnu

Un calin !